Exercices pratiques

Insertion du chiot a la maison

Comportements d'agression

Education


Même si le labrador ne parle pas français, et ne le parlera jamais, et qu'il ne comprendra qu'un nombre limité de mots, les principes d'éducation sont très simples. Mais avant de les exposer, parlons communication.
Le langage à l'aide de mots, de verbes, de phrases, ce que l'on appelle le langage verbal, est une particularité des hommes. Le chien n'en a que faire! Il fera l'effort de comprendre quelques mots, mais pas l'articulation de ces mots en phrases.
Au langage verbal s'ajoute un message fait d'intensité, de fréquence, de sonorité, d'intonations, de reflet des émotions et des intentions. C'est le coverbal.
Au verbal et au coverbal s'ajoute le paraverbal, constitué de mouvements du corps et du visage, de gestes.
Coverbal et paraverbal font partie de la métacommunication, c'est-à-dire la communication sur la communication, l'intention derrière le geste ou le mot.
À la voix s'ajoutent donc la communication visuelle (gestes, postures et mimiques faciales), la communication par l'odeur (phéromones), les rituels et l'occupation de l'espace.
Si le chien n'a que faire du verbal, en revanche il est hypersensible à la métacommunication. Dites à votre chien que vous l'aimez d'une voix furieuse et il ne saisira que votre colère. Faire un «rappel» lorsqu'on est en colère engendrera chez le chien de la peur et il restera à distance. Malheureusement bien des propriétaires interprètent cela comme une désobéissance et deviennent encore plus fâchés.


Principes éducatifs


Premier principe:

le lien d'amitié et d'autorité avec le chien; il faut «parler chien»


Deuxième principe:

le conditionnement; il suffit d'associer un comportement avec un mot, toujours le même mot, pour que celui-ci devienne significatif.


Troisième principe:

la récompense; tour comportement suivi d'une récompense se produira plus souvent et avec plus d'intensité. Une récompense est une gratification qui sort de l'ordinaire: une caresse ne suffit pas. Un morceau de fromage, du saucisson, même du chocolat (en toute petite quantité) peuvent s'avérer très efficaces si le chien apprécie cette gratification.
Donner une récompense systématiquement à chaque obéissance permet d'enseigner au chien un comportement. Administrée de façon intermittente, une fois sur deux, une fois sur quatre ou au hasard, la récompense permet de mémoriser l'ordre appris.


Quatrième principe:

la punition; attention! c'est une technique éducative qui présente des règles précises. La punition est une stimulation désagréable; le chien, qui ne désire pas la subir une nouvelle fois, reproduit le comportement puni moins souvent ou moins fort. Pour être efficace, la punition imitera le plus possible les comportements punitifs des chiens entre eux.